Return to site

Autonomisation des communautés

Volet communautaire, des résultats en Phase I

Au départ du projet, Ecotone a signé un accord de principe avec l'Université la plus réputée des Philippines, UP Diliman, afin d'avoir un appui non seulement scientifique mais également un soutien en ressources humaines. Cette coopération a permis dans un premier temps de recevoir sur le terrain deux groupes d’étudiants, dont un groupe de cinq qui, encadrés par Ecotone, a mené à bien une enquêté socio économique approfondie sur un vaste échantillon représentant un tiers de la population sur une période de 6 semaines.

Fidèle à une approche ancrée sur le terrain, Ecotone a construit une première base scientifique dans le village de Sigman peuplé essentiellement de populations indigènes (appelés aussi Mangyans). ER a été confrontée à une situation d'urgence en terme d’approvisionnement en eau car le puits principal était totalement tari et a immédiatement construit un nouveau qui a permis d’alimenter le village pendant la saison sèche.

La construction de la base a été rendue possible grâce à la générosité de la famille Yap propriétaire d'un terrain à Sigman. ER est en train de finaliser les termes d’un contrat avec la famille Yap pour pérenniser l’accès et l’utilisation de celui-ci stratégiquement situé au cœur de notre périmètre d’action.

Marine et Ryan, tous deux spécialisés en conservation écologique, ont initié un programme autour des déchets qui constituent un problème et un risque majeurs. Des prélèvements marins scientifiques à des profondeurs importantes révèlent un pourcentage élevé de plastique sous forme de micro particules qui augmentent le risque de briser les chaines alimentaires marines car le zooplancton absorbe et se nourrit de ces microparticules plastiques.

L'initiative a démarré au sein de l’école élémentaire de Bugtong, Camurong Elementary School, centre névralgique du village principal du Barangay Udalo et au cœur de notre secteur, avec un programme de « briques écologiques » (« ecobricks ») qui permettent de neutraliser le plastique, en coopération avec une autre association, Lifeline. Le programme a été un tel succès que le gouvernement local souhaite le répliquer au sein de toutes les écoles de la municipalité, en instituant un prix de l’école la plus propre et la plus « verte ».

Les objectifs de la Phase II

Au niveau sociétal, l’étude de référence qui a été achevée en novembre 2016 met en valeur la nécessité d’agir sur plusieurs fronts, que ce soit au niveau de la santé, de la nutrition, de l’éducation, de l’hygiène et du bien-être (en particulier pour apporter des solutions à un chômage chronique et inquiétant).

Au niveau de l’éco-tourisme, la région comporte des sites intéressants, comme la plus grande grotte des Philippines. Nous travaillons avec un éco-resort local qui pourrait drainer un tourisme sélectif qui amènerait des créations d’emploi.

Mam' Faye (Camurong Principal), Marine, Elsa, Ryan (Ecotone Resilience), Emer (LGU)

Les élèves de Grade 4

Fabrication et stockage des Ecobricks

Travail d'équipe pour la préparation de l'argile

Fabrication d'un muret dans l'école

Résultat final : un joli muret, pas de déchets résiduels et un effort collectif !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly